LES EFFETS DU RIRE

LES EFFETS DU RIRE SUR NOTRE CORPS.

Depuis des années il est bien connu que le rire à de très bons effets sur notre corps. Ces effets sont très vastes, du système immunitaire jusqu'au système cardiovasculaire en passant par le sommeil, le stress, le systeme respiratoire, la douleur mais aussi le système digestif, un bon fou rire nous procure des répercussions très larges.

 

1/ Sur notre organisme.

Voici la synthèse de trois medecins, Lee Berk ( Université de Loma Linda en Californie),  Henri Rubinstein ( Université de Neuchâtel), et Madan Kataria ( Pionnier du mouvement du rire à travers le monde)

 

 

 


 

Au niveau du rythme cardiaque :

Lors des expulsions d'air, le rythme cardiaque du rieur augmente brutalement pour permettre à l'organisme d'assimiler suffisamment d'oxygène. Puis l'appareil respiratoire s'adapte, et les battements du coeur diminuent. Parallèlement, les muscles lisses des artères se relâchent et augmentent le diamètre des vaisseaux. La pression artérielle du rieur est inférieure à la normale. ( voir expérience )

Au niveau du rythme respiratoire :

Les poumons expulsent une telle quantité d'air que l'appareil respiratoire manque d'oxygène au début du rire. Pour s'adapter, les alvéoles pulmonaires se dilatent et les bronches s'ouvrent plus largement, augmentant ainsi la ventilation des poumons. Les échanges respiratoires sont trois ou quatre fois plus importants qu'au repos.

Au niveau immunitaire :

Des études montrent que le rire aurait un impact bénéfique sur notre système immunitaire. Le rire ferait augmenter la quantité d'immunoglobulines, ce sont des proteines qui s'attaquent aux virus, aux bactéries et autres. De plus l'activité des lymphocytes T cytotoxiques augmente, ces cellules du système immunitaire reconnaissent et détruisent les cellules cancéreuses.

Au niveau du système digestif et abdominal :

Le rire est considéré comme le meilleur moyen naturel  de lutter contre la constipation. Mais il cause aussi une contraction violente du diaphragme, d'abord de manière prolongée puis par petites saccades, expulsant l'air par la bouche à environ 100km/h. Cette agitation effectue un massage des viscères, qui est donc favorable au fonctionnement des intestins.

Le relachement musculaire :   

Lorsqu'on rit, la quasi-totalité des muscles du corps se décontracte, sous le contrôle du système nerveux parasympathique. La tête se balance, les jambes peuvent céder jusqu'à ce que le rieur se " roule par terre . Ce relâchement génèral peut atteindre les sphincters qui libèrent quelques gouttes d'urine.                                                             Contrairement a ce que l'on penser les muscles de la mêchoire, aussi puissant soient-il se relachent.

 

 

Maintenant nous en sommes sûr, le rire a des effets très bénéfique pour le corps humain. Les médecins encouragent beaucoup les gens malades souffrant de causes très diverses de participer à des thérapies ou alors de tout simplement RIRE !!!

 

2/ Un anti-douleur.

Lors du rire une profonde détente envahit notre corps. Cette détente est aussi psychique et possède plusieurs aspect :


Un antidote au stress :

Encore une fois nous alors parler des endorphines, car ce sont les endorphines qui apaisent et apportent du bien-être au corps. Le rire libère les tensions , des angoisses mais surtout il libère l'esprit et nous donne une sensation d'apaisement.

Les conflits familiaux et professionnels sont des facteurs qui favorisent le stress. Le stress sollicite constamment le système limbique et l'hypothalamus, ces deux systèmes entraînent une hypersécrétion  d'adrénaline. Cette hypersécrétion désorganise les systèmes de défense ce qui augmente le risque de maladies liée au stress comme : l'hypertension  artérielle ou encore les ulcères. Le rire rétablit l'équilibre entre le système parasympathique et le système sympathique. Donc le rire est un antistress.

 

Réduction de l'anxiété, des insomnies et des états dépressifs :

Après avoir ri nos muscles sont dans un état de relaxation, le rire cède place à la sérotonine (= neurotransmetteur qui contrôle l'endormissement). On peut alors dire que le rire nous prédispose au sommeil.

Les personnes qui rient souvent sont moins anxieux, ils developpent moins de crise de spasme, de maladies psychosomatiques ou encore de phobies.


Il stimule les hormones du bien-être :

Les opiacés naturels, comme la sécrétion d'endorphines, rendent euphoriques et font oublier pendant quelques instants la douleur. L'attitude pendant le rire devient positive, et l'attention sur les douleurs diminue.  Ce sont les taux d'endorphines dans notre corps qui réduit progressivement la douleur.

Le rire aide à faire face aux imprévus de la vie.  Pour les enfants, par exemple, l'un des remèdes les plus connus pour guérir un petit "bobo" est le "bisous magique" cela permet de le  faire rire et de lui faire oublier la douleur.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site